Passion Plume ©


    Thaïlande 2004: la région du nord-ouest

partie 2: Chiang Dao, Doi Ang Khang et le Triangle d'Or

    par Laval Roy


Le nord de Chiang Mai offre aux amateurs de trekking et de nature une multitude d'options, de la découverte de somptueuses vallées verdoyantes à la rencontre insolite des minorités ethniques qui peuplent les montagnes. Principal rendez-vous des randonneurs, Chiang Dao se niche au coeur d'une vaste toile de villages akha, lisu, lahu, karen et hmong, autant d'ethnies à la culture originale mais fragile, auxquelles le tourisme, à condition d'être contenu, peut peut-être donner une chance de survie. Aux portes de la Birmanie, aussi, autour de Fang et de Tha Ton, d'autres sentiers forestiers attireront les marcheurs en quête d'un peu plus de solitude. Au fil de l'itinéraire, les forêts de pins alternent avec les collines pelées, cicatrices de la désastreuse politique de déforestation des dernières décennies.

Proche du Triangle d'Or, la région est elle-même le théâtre d'un vaste trafic de drogue, que le gouvernement thaïlandais tente d'endiguer avec peine. Encouragés par la famille royale, divers projets de développement agricole parviennent cependant à s'imposer peu à peu, pour que l'opium cède la place au riz ou au maïs. Aussi, n'est-il pas rare de voir, en bordure des villages et des chemins, des portraits du roi auquel les habitants vouent un profond respect. Une région en devenir, donc, aux caractères forts et bigarrés, où le touriste a lui-même un rôle à jouer, en tenant compte de tous les paradoxes que véhicule sa propre présence.


17 novembre 2004: de Chiang Mai à Chiang Dao

En ce dernier matin au magnifique Doi Inthanon Highland Resort, nous profitons de quelques heures pour faire encore des belles observations avant le départ vers Chiang Dao. C'est encore l'obscurité lorsque j'entends l'omniprésente Asian Barred Owlet (Chevêchette cuculoïde). La température est sublime et je réalise combien nous avons été chanceux jusqu'à présent. Nous avons bien eu quelques légères ondées, mais nous étions toujours en déplacement, dans les véhicules.  Aussitôt qu'on mettait le nez dehors, tout était terminé. 

Au détour d'un sentier, je rencontre Johanne Barrette et nous passons l'heure qui suit à faire des belles observations: Olive-backed Pipit (Pipit à dos olive), Fulvous-breasted Woodpecker (Pic de Macé), Common Hoopoe (Huppe fasciée), White-rumped Shama (Shama à croupion blanc), Rosy Minivet (Minivet rose)... pour ne nommer que celles-là. Comme le groupe s'est dispersé à la grandeur du site, chacun a son histoire à conter et son espèce coup de coeur. Une chevêchette est d'ailleurs trouvée perchée près du restaurant. Chacun aura enfin l'occasion de la contempler en plein jour. En prime, dans le même secteur, un Yellow-vented Flowerpecker (Dicée cul-d'or) .

Nous quittons bien à regret ce beau site vers les 10h30, en disant adieu à notre ami CHAT qui nous a été d'un bon secours avec ses yeux de faucon. Nous faisons ensuite un arrêt près d'un étang situé sur un vaste complexe universitaire i.e. la station de recherches de la faculté d'Agriculture de l'Université de Chiang Mai. Nous passons une bonne heure à fouiller tous les recoins et nous faisons des belles découvertes: Common Kingfisher (Martin-pêcheur d'Europe), Green Bee-eater (Guêpier d'Orient), Common Buzzard (Buse variable),  Common Kestrel (Faucon crécerelle), Richard's Pipit (Pipit de Richard), White-rumped Munia (Capucin domino) et Yellow-breasted Bunting (Bruant auréole).

En repassant à Chiang Mai, nous nous arrêtons au Sai Nam Phung Orchid and Butterfly farm pour un autre excellent repas thaï. 

Nous empruntons  ensuite la 107 Nord en direction de Mae Taeng et du Srilanna National Park . Ce prestigieux parc a été inauguré le 1er Août 1989  pour commémorer le 5ième anniversaire de naissance du roi. C'est le 60ième parc national de la Thaïlande. Il s'étend sur 1406 kilomètres carrés, couvrant 3 districts de la province de Chiang Mai: Mae Taeng, Phrao et Chiang Dao.

Le parc est entouré de vallées et une chaîne de montagne le traverse du nord au sud. Le réservoir du Mae Ngat est alimenté en eau par les multiples ruisseaux et les cours d'eau qui, guidés par le fond des ravins, viennent s'y jeter. Au sud-ouest du parc, les ruisseaux vont grossir la rivière Ping. Ce site montagneux, aux contours déchiquetés, abrite différents types de forêts: , mixte (mixed deciduous),  humide (moist evergreen, hill evergreen) et sèche (dipterocarp forest). Le point d'intérêt du parc se situe au niveau du Mon Hin Lai Waterfalls, une série de chutes en 9 paliers et située entre 1200 et 1700 mètres d'altitude. Le 9ième palier mesure 90 mètres de haut , mais la chute la plus impressionnante est celle du 1er palier et elle tombe d'une hauteur de 104 mètres. Nous ne pouvons nous y rendre durant notre courte visite. En fait, il est 15h30 et ce n'est vraiment pas l'heure idéale pour observer les oiseaux. L'endroit est très calme et l'oiseau visé pour ce genre d'habitat, soit le Little Grebe (Grèbe castagneux), se laissera encore désiré quelques jours.

Nous arrivons à notre hôtel, le Chiang Dao Hill Resort vers les 16h30,  ce qui laisse du temps pour faire un peu d'ornitho avant la noirceur.

Les autres espèces intéressantes de la journée: Black-capped (Martin-chasseur à coiffe noire) et White-throated Kingfisher (Martin-chasseur de Smyrne),  Black-shouldered Kite (Élanion blanc), Hen Harrier (Busard Saint-Martin), Black-crowned Night-Heron (Bihoreau gris), Siberian Thrush (Grive de Sibérie), Chestnut-vented Nuthatch (Sittelle de Naga), Wire-tailed Swallow (Hirondelle à longs brins), Thick-billed Flowerpecker (Dicée à bec épais), Plain-backed Sparrow (Moineau flavéole).

Aujourd'hui, nous avons coché 72 espèces et nous en sommes à 273 espèces sur notre liste cumulative.

 

Le Chiang Dao Hill Resort

 

Rivière au Chiang Dao Hill Resort. 18 nov 2004. Photo par Alice DesrochersLe Chiang Dao Hill Resort est à 515 mètres d'altitude. C'est un complexe hôtelier qui a de l'âge et les chambres sont plutôt rustiques, mais que dire de l'emplacement. Tout à fait paradisiaque avec son cours d'eau en cascades qui nous accompagne dans presque tous les recoins de ce merveilleux site. Le débit de ce ruisseau est très variable. Près de la salle à manger, une plus grosse cascade produit un bruit que nous attendons presque depuis nos chambres.  

Les chambres ont été construites à flanc de montagnes et elles se camouflent parmi les grands arbres. Cet endroit est idéal pour observer des oiseaux forestiers et les quelques heures passées sur le site permettront des belles coches: Mountain Scops-Owl (Petit-duc tacheté), Black-hooded Oriole (Loriot à gorge noire), Indochinese Cuckooshrike (Échenilleur indochinois), Dark-throated Thrush (Grive à gorge rousse), Orange-headed Thrush (Grive à tête orange), Slaty-blue Flycatcher (Gobemouche bleu-ardoise), Blue-throated Flycatcher (Gobemouche à menton bleu), Siberian Blue Robin (Rossignol bleu), Black-backed Forktail (Énicure à dos noir), Rufous-fronted Babbler (Timalie à front roux), Golden Babbler (Timalie dorée). 

 

18 et 19 novembre 2004: Doi Ang Khang

 

Doi Ang Khang dans la brume à 1600 mètres. 18 Nov 2004. Photo par Daniel BarretteDoi Ang Khang culmine à 1928 mètres. Si une déforestation à grande échelle a été faite sur cette montagne pour permettre la culture du pavot, ce lieu abrite quand même une bonne variété de petites espèces forestières. Lors de notre première visite, faite à 6h30 du matin, nous devons arrêter notre montée aux alentours de 1600 mètres. Les nuages qui s'accrochent au sommet de la montagne forment une brume assez opaque pour nous empêcher de voir à 10 mètres en avant de nous. Nous essayons un sentier où le Mountain Bamboo Partridge (Bambusicole de Fytch) est une coche assez sûre, mais nous ne voyons pas suffisamment et nos guides décident de rebrousser chemin. Nous devons descendre jusqu'à 1400 mètres pour obtenir une vision potable. À partir de cette élévation, nous amorçons une descente à pied, très lente et faite en bordure de la voie carrossable. Le paysage qui s'offre à nos regards est très beau avec ces volutes de nuages qui lévitent au-dessus du faîte des arbres ou des champs en contrebas. C'est magique, mais pas autant que lorsqu'une nouvelle espèce se montre ou fait sentir sa présence. Les espèces suivantes font monter notre niveau d'adrénaline: Grey-headed Parakeet (Perruche de Finsch), Eurasian Jay (Geai des chênes), Lesser Yellownape (Pic à huppe jaune), Grey Bushchat (Tarier gris), Striated Bulbul (Bulbul strié), Hill Prinia (Prinia à gorge blanche), White-browed Laughingthrush (Garrulaxe à sourcils blancs), White-browed Scimitar Babbler (Pomathorin à tête ardoise), Spot-breasted Parrotbill (Paradoxornis  à sourcils noirs), Crested Bunting (Bruant huppé), Little Bunting (Bruant nain) et Chestnut Bunting (Bruant roux).

Nous prenons un dîner dans un restaurant tenu par des chinois, dans le village de Ban Nor Lai. Nous y observons l'Oriental Honey-Buzzard (Bondrée orientale), le Common Buzzard (Buse variable) et le Long-tailed Shrike (Pie-grièche schach). Nous passons ensuite une couple d'heures à une altitude de 1000 mètres et nous revenons à l'hôtel vers les 17h30.

Pour notre deuxième visite, notre guide nous propose de nous rendre à Doi Ang Khang en empruntant  un autre chemin qui traverse plusieurs milieux ouverts. Il ne veut pas répéter l'expérience d'hier alors que nous étions arrivés trop tôt.  En arrivant plus tard aux alentours de 1600 mètres, la brume devrait normalement s'être dissipée. À basse altitude et en milieu ouvert, nous avons la chance de croiser un rapace perché bien en vue le long de la route: un Rufous-winged Buzzard (Busautour pâle). Il s'envole sur une courte distance et s'installe dans un autre gros arbre sans feuille. Nous en trouvons un 2ième, à quelques mètres seulement du premier. Un Indian Roller (Rollier indien)  nous mystifie pendant quelques secondes alors que nous nous croyons d'abord en face d'un Dollarbird (Rolle oriental). Dans le même secteur, nous faisons notre plus belle observation du Common Hoopoe (Huppe fasciée). Ce dernier arrive en vol et se perche bien en vue en étalant sa huppe. Quel bel oiseau ! Un peu plus loin, et un peu plus haut, nous nous stationnons en bordure de chemin et notre attention se porte vers des mouvements dans le feuillage. Un bruit fort et insolite nous surprend tous alors qu'un Red Junglefowl (Coq bankiva) s'envole sous le couvert du feuillage en ne ménageant aucun effort pour se faire entendre. Sans doute que ce gallinacé doit compter sur l'effet de surprise pour "geler sur place" ses prédateurs. Du moins, c'est l'effet que cette fuite précipitée a sur nous. Un retour à nos jumelles nous procurent: Grey-headed Woodpecker (Pic cendré), Banded Bay Cuckoo (Coucou de Sonnerat), Wedge-tailed Green Pigeon (Colombar chanteur), Indochinese Cuckooshrike (Échenilleur indochinois), Purple Sunbird (Souimanga asiatique), Streaked Spiderhunter (Grand Arachnotère).

Doi Ang Khang à 1200 mètres. 19 Nov 2004. Photo par Daniel BarretteNous nous rendons à une élévation de 1200 mètres pour notre prochaine marche santé. Un petit groupe de Grey-headed Parakeet (Perruche de Finsch) passe en vol. Les psittacidés ne sont pas monnaie courante en Thaïlande. On n'en voit pas souvent et c'est presque toujours en vol. Une autre très belle surprise nous attend un peu plus loin alors qu'une bande d'oiseaux plutôt bruyants attire mon attention. J'enregistre les sons et je les rejoue. Ça ne fonctionne pas tout le temps, mais cette fois-ci, c'est la bonne. Nous voyons apparaître une espèce que nous espérions depuis longtemps, le Grey-headed Parrotbill (Paradoxornis à tête grise). C'est la 2ième espèce de ce genre répertoriée par le groupe, mais la première espèce n'avait été vue que par 2 personnes du groupe. Notre journée était faite !!!

Après un diner en box lunch, nous nous rendons à 1600 mètres, dans le sentier que nous avions essayé la veille. Pas plus de chance pour le Bambusicole de Fytch, mais au moins la brume s'est dissipée. Elle va revenir occasionnellement, mais va disparaître aussi vite. Nous empruntons un long sentier à flanc de montagne et nous arrivons à un endroit où nous faisons de très plus belles observations: Brown-breasted Bulbul (Bulbul à poitrine brune), Striated Bulbul (Bulbul strié), White-browed Laughingthrush (Garrulaxe à sourcils blancs), Red-faced Liocichla (Garrulaxe à ailes rouges), Silver-eared Mesia (Léiothrix à joues argent), White-browed Scimitar Babbler (Pomathorin à tête ardoise) et Common Rosefinch (Roselin cramoisi).  Une couple d'arrêts sur le chemin du retour produisent les Lineated Barbet (Barbu rayé), Thick-billed Green Pigeon (Colombar à gros bec), Grey-backed Shrike (Pie-grièche du Tibet), Grey Bushchat (Tarier gris), Grey-eyed Bulbul (Bulbul aux yeux gris), Puff-throated Bulbul (Bulbul pâle), Grey-crowned Warbler , White-browed Shrike Babbler (Allotrie à sourcils blancs), Brown-cheeked Fulvetta (Alcippe à joues brunes), Rufous-backed (Sibia à dos marron) et Dark-backed Sibia (Sibia à tête noire), Olive-backed Sunbird (Souimanga à dos vert), Yellow Wagtail (Bergeronnette printanière), White-rumped Munia (Capucin domino).

Le 18 novembre, nous observons 72 espèces et le 19 novembre, 82 espèces. Nous en sommes maintenant à 302 pour le cumulatif.

20 novembre 2004: Doi Chiang Dao

La montée dans la boite d'un pick up vers Doi Chiang Dao. Camille Tremblay et Philippe Blain. 20 Nov 2004. Photo par Alice DesrochersCe matin, nous partons à 5h30 en direction du  Doi Chiang Dao qui s'élève à 2175 mètres. La seule route qui y mène est tellement cahoteuse et abrupte que nous devons nous y rendre en véhicules à 4 roues motrices. C'est donc après une balade de près de 2 heures dans des boites de pick ups que nous arrivons à 1400 mètres d'altitude. Impossible d'aller plus haut, la brume envahit tout. Nous ne sommes vraiment pas chanceux pour cette portion de voyage. Nous décidons donc de redescendre à pied afin d'avoir une bonne vue sur le faîte des arbres. 

L'oiseau-vedette de ces grandes forêts de pins en altitude est le Giant Nuthatch (Sittelle géante), une version grand format de la Chestnut-vented Nuthatch (Sittelle de Naga). Chaque tronc des grands pins est scruté avec attention, mais nous ne pourrons pas mettre les jumelles dessus. Ce site nous fournit quand même l'occasion d'ajouter des nouvelles espèces: Grey-capped Pygmy Woodpecker (Pic à coiffe grise), Lesser Yellownape (Pic à huppe jaune), Great Barbet (Barbu vert), Blue-throated Barbet (Barbu à gorge bleue), Blue-bearded Bee-eater (Guêpier à barbe bleue), Crested Serpent Eagle (Serpentaire bacha), Orange-bellied Leafbird (Verdin de Harwicke), Lesser Racket-tailed Drongo (Drongo à rames), Grey Treepie (Témia de Swinhoe), Short-billed Minivet (Minivet à bec court), Chestnut-bellied Nuthatch (Sittelle à ventre marron), Fire-capped Tit (Rémiz tête-de-feu), Rufescent Prinia (Prinia roussâtre), Dusky Warbler (Pouillot brun), Two-barred Warbler (Pouillot à deux barres), White-tailed Leaf Warbler (Pouillot de Davison), Chestnut-crowned Warbler (Pouillot à couronne marron), Striped Tit Babbler (Timalie à gorge striée), Japanese Robin (Rossignol akahigé).

Nous observons 74 espèces au cours de cette journée et nous sommes à 302 espèces pour le cumulatif du voyage.

21 novembre 2004: De Chiang Dao au triangle d'Or

Aujourd'hui une longue journée nous attend. Le programme est varié. Nous nous rendons à l'extrême nord de la Thaïlande, sur les bords de la réputée rivière Mékong, à la frontière de la Birmanie et du Laos. Nous allons nous trouver en plein coeur du fameux triangle d'Or. La région est encore le théâtre d'échauffourées entre les trafiquants de drogue, les rebelles karen et les patrouilles des rangers thaïs. Il est fortement recommandé de ne pas sortir des routes principales et d'éviter de circuler la nuit. 

Dessinant un triangle, la "région des trois frontières" couvre une superficie de 200,000 kilomètres carrés, territoire englobant la zone nord-ouest du Myanmar (Birmanie), le nord de la Thaïlande (Chiang Mai inclus) et l'ouest du Laos.

Juste avant de quitter le Chiang Dao Hill Resort, 5 Black Baza (Baza huppard) sont repérés alors qu'ils sont perchés bien en vue dans un grand arbre sec. Nous sommes très très chanceux de pouvoir observer ces retardaires qui sont en passage migratoire vers le sud. 

Pour la première partie de l'avant-midi, nous nous séparons en 2 groupes. Pendant qu'un groupe fait de l'observation en se rendant à notre point de rencontre, soit Sop Ruak, l'autre fait un arrêt dans la région de Fang pour visiter le village des femmes-girafes.

vue des bancs de sable du Mékong, à partir du restaurant de Sop Ruak. 21 Nov 2004. Photo par Alice DesrochersNous nous retrouvons vers 11h30 et nous prenons un délicieux repas sur les bords du Mékong. C'est quand même extraordinaire d'observer le Laos, tout juste de l'autre côté de cette célèbre rivière qui fait moins de 1 kilomètre de large. De grandes dunes de sable, au beau milieu de la rivière, accueille plusieurs centaines de Small Pratincole (Glaréole lactée) qui partent en vol dans un grand rassemblement, comme les groupes de limicoles à Mary's Point, NB. Nos guides, TON et WAT, sont excités à la vue des Spot-billed Duck (Canard à bec tacheté) et Ruddy Shelduck (Tadorne casarca). Une fouille exhaustive à la lunette d'approche, nous permet d'ajouter les Common Greenshank (Chevalier aboyeur), Little Ringed-Plover (Pluvier petit-gravelot) et Long-billed Plover (Pluvier à long bec). En sortant du restaurant, nous ajoutons le Chestnut-tailed Starling (Étourneau à tête grise) qui se nourrit dans un arbre bas. À bord d'une grande embarcation, nous faisons un tour sur le Mékong. Nous longeons les côtes des 3 pays, ce qui nous permet de commencer des listes pour la Birmanie et le Laos. Nous avons une belle surprise également lorsque nous découvrons une couple de River Lapwing (Vanneau pie) sur un banc de sable. Après quelques photos de la rivière Mékong, à la jonction des 3 pays, nous nous dirigeons vers le lac de Chiang Saen.

Les marécages qui longent le lac Chiang Saen. 21 Nov 2004. Photo par Laval RoyCe lac se situe à 11 kilomètres du village de Sop Ruak, sur la route 1290. L'habitat est propice à toutes les  découvertes imaginables dans un tel milieu. Nous prenons le temps de bien fouiller les herbes et ça nous rapporte des espèces pas toujours évidentes à observer comme le Greater Painted-Snipe (Rhynchée peinte), le Pheasant-tailed Jacana (Jacana à longue queue) et le Gray-headed Lapwing (Vanneau à tête grise). Nous y restons une bonne heure et plus le temps avance et plus les oiseaux bougent et se montrent. Nous ajoutons: Lesser Whistling-Duck (Dendrocygne siffleur), Little Grebe (Grèbe castagneux), Mallard (Canard colvert), White-breasted Waterhen (Râle à poitrine blanche), Purple Swamphen (Talève sultane), Common Moorhen (Gallinule poule-d'eau), Common Coot (Foulque marcoule), Common Snipe (Bécassine des marais) et Hen Harrier (Busard Saint Martin). 

Nous quittons vers 16h30 pour arriver à Chiang Mai vers 20h30.

Les autres espèces intéressantes de la journée: Crested Goshawk (Autour huppé), Siberian Rubythroat (Rossignol calliope), Blunt-winged Warbler (Rousserolle de Swinhoe), Plain Martin (Hirondelle paludicole), Yellow Wagtail (Bergeronnette printanière).

Nous observons 70 espèces dans la journée et nous sommes rendus à 330 espèces pour le voyage.

22 et 23 novembre 2004: Chiang Mai

Lors de ce dernier séjour à Chiang Mai, nous retournerons pour 2 demi-journées à Doi Suthep-Pui et nous visiterons aussi un nouvel endroit, Mae Teng, qui se situe à 400 mètres d'altitude. C'est un milieu ouvert où on pratique la récolte du riz. Le terrain est immense et facile d'accès.

Une visite est aussi organisée au camp d'entraînement des éléphants de Taeng Dao. Les pachydermes ne sont plus utilisés pour les travaux forestiers et les thaïlandais les utilisent pour monter des spectacles ou pour promener les touristes.

Voici donc les nouvelles espèces observées avant le retour à Bangkok en fin d'après-midi du 23 novembre: Chinese Francolin (Francolin perlé), White-browed Piculet (Picumne à sourcils blancs), Green Sandpiper (Chevalier cul-blanc), Scaly Thrush (Grive dorée), Yellow-browed Tit (Mésange modeste), Chestnut-headed Tesia (Tésie à tête marron), Greenish Warbler (Pouillot verdâtre), Lemon-rumped Warbler (Pouillot de Pallas).

Le 22 novembre, nous observons 87 espèces et le 23, ce sont 49 espèces. Nous en sommes à 337 espèces pour le voyage.

Pour le rapport de notre dernière journée, consulter la page sur la région de Bangkok.

 

line


retour Voyage en Thaïlande
retour page Voyage en Thaïlande
retour Rapports de voyage
retour page Rapports de voyage

© 2004 Laval Roy